A l'occasion de la tournée que je fais chez tous mes clients Belges, Marianne a réalisé un superbe portrait de mon aventure ! Je vous laisse découvrir ou redécouvrir mon parcours et quelques anecdotes inédites !

Photo00147

"La MYGALE EN TUTU, une espèce rare, à découvrir, à protéger !


Agathe Monnier, créatrice de LA MYGALE EN TUTU
, des bijoux en perles de verre filées au chalumeau par elle-même, dans son atelier parisien, a créé sa marque, en novembre 2007.


Agathe, cette "passeuse de Lumières" organise au mois de juin 2011 une tournée de démonstration de fabrication de perles chez certains de ces clients belges, qui sont enthousiastes à l'idée de faire partager à leur clientèle un savoir-faire ancestral et méconnu (voir programme, ci dessous).

Agathe est une artiste généreuse, humble et rafraîchissante, une alchimiste du verre et de la création, à qui tout semble permis... à ne rater sous aucun prétexte.

Elle n'a pas trouvé LA MYGALE EN TUTU, c'est LA MYGALE EN TUTU qui l'a trouvée !
Ce "totem" lui a plu : "elle a beaucoup de pattes, surement pour faire plein de choses, elle est toujours sur le qui vive et prête à saisir sa proie préférée : l'instant présent !"
Lassée de son job dans les ressources humaines, elle voulait retrouver l'énergie et la flamme de ses rêves d'enfants.
2 femmes lui ont passé le flambeau du travail du verre : Suzanne Failles en juin 2006 puis elle a pris des cours avec Michèle Sauvalle.
Le 1er janvier 2007, elle a commencé à travailler avec son propre équipement et s'est exercée, sans relâche, afin d'acquérir des bases techniques suffisamment solides pour se lancer.
Le jeu des couleurs et la force des motifs des artistes comme Mark Rothko ou Nicolas de Staël la transportent et l'inspirent.
Elle a des thèmes minimalistes et modernistes avec ses bulles de verre colorées sur métal argenté ou sur laiton qui les rendent plus nostalgiques. Son thème DELIRES a des sujets récréatifs ou alors, elle sombre carrément dans le romantisme avec son thème "Aloha", composé de petits bijoux précieux...
A titre personnel, depuis toute petite, elle a toujours été attirée par ce qui était manuel  :"J'ai toujours découpé, assemblé, cousu les pièces de tissus, cartons pour en faire de véritable "objets-histoires" ! J'ai une affection particulière pour la manipulation des machines : du bricolage à la couture par exemple. J'aime ma machine à coudre, ma perceuse, mon chalumeau et mon four ! Rien ne me passionne plus que d'avoir un nouvel outil pour construire, créer et réaliser de nouvelles idées !!! (pas glamour, mais trop vrai !!!)"
Elle travaille seule.
Ses contacts humains sont plus restreints mais plus sélectifs et qualitatifs à la fois ! Et puis 2 fois par an, il y a l'exercice de rencontre des professionnels du monde entier au salon BIJHORCA de Paris, dans l'espace des créateurs CREAM, qui est un pur moment de bonheur pour elle : "discuter, échanger, convaincre, c'est un moment très fort !
Et c'est comme cela que j'ai fait des rencontres majeures comme Marianne, mon agent belge, qui a toujours des idées géniales pour développer notre activité là bas ! Elle m'aide à sortir un peu la tête de la production pour la création ! Alors seule ? vraiment ?
En tout cas, j'ai vraiment besoin de partenaires constructifs et critiques, quels qu'ils soient !"

Au début, elle a choisi le verre un peu froidement : "j'ai découvert qu'on pouvait réaliser ses propres formes avec la couleur qu'on voulait ! Je ne connaissais même pas la technique du verre filé, en fait ! Moi qui suis d'un naturel exigeant, je voulais créer des pièces très personnelles. Ensuite, je me suis rendue compte que je n'avais pas choisi la voie la plus simple car il a fallu apprendre la technique du chalumeau ! Qu'à cela ne tienne, les défis me galvanisent mais cela m'a demandé une année de travail intensif... et des recherches que je poursuis encore aujourd'hui inlassablement. J'apprends également beaucoup de mes fournisseurs : c'est ainsi que j'ai obtenu l'exclusivité d'une pâte de verre, verte intense, de la cristallerie de Choisy, fermée depuis 1960...
Ensuite, je me suis laissée envouter par ce travail à la flamme qui est fascinant. Dès ma première minute au chalumeau, j'ai eu un coup de foudre brutal et entier pour cette alchimie.
Et puis, j'avais envie d'apporter une offre différente des créations plus techniques et classiques du verre de Murano que l'on connait...
Je veux prouver que l'on peut faire des bijoux "créateurs" avec un matériau de qualité, fabriqués à la main, en France, pour un prix accessible ! "
Aujourd'hui, outre le marché français, LA MYGALE EN TUTU exporte également en Europe : Belgique, Hollande, Suisse, Italie...
 
Le métier d'Agathe lui a apporté une quantité de moments magiques avec des interlocuteurs de tous bords comme cette femme qui a offert une broche à l'infirmière qui a sauvé la vie de son mari, car l'infirmière (qui était une connaissance à elle) avait repéré ce bijoux quelques jours auparavant
ou ce monsieur à la retraite qui vient faire une commande en secret pour faire une surprise à sa femme. Cela la touche tellement d'être choisie pour participer à des moments forts de la vie des gens.

Pour la tournée des Grands Ducs, à savoir les démonstrations de fabrication de perles chez une partie des clients belges, LA MYGALE EN TUTU, Alias Agathe Monnier, a hâte de voir ou revoir les gens qui lui ont fait confiance ainsi que leurs clients et de leur faire découvrir sa technique du verre au chalumeau :
"Leur montrer comment je fais, leur transmettre mon bonheur de créer et faire, revenir leur âme d'enfant l'espace d'une soirée !"